Actualités

Éditorial

L’industrie du tabac tue aussi ses icônes

Cet éditorial est malheureusement obligé de revenir sur certains sujets récurrents, au risque sinon de les voir sombrer dans l’oubli. Il en va ainsi du vrai visage de l’industrie du tabac, qui est tout sauf le secteur économique digne et responsable qu’elle prétend incarner.

A DNF, nous ne nous lasserons jamais de le répéter : l’industrie du tabac tue prématurément 50% de ses fidèles consommateurs, sans oublier un nombre certain de non fumeurs qui ont eu la mauvaise idée de respirer tout simplement ! A cette aune, l’industrie du tabac mérite une place toute particulière sur le podium des entreprises qui méprisent ouvertement la vie humaine.

Ajoutons à cela l’exploitation des familles pauvres et des enfants dans la culture du tabac ; la pollution environnementale des sols et des sources d’eau provoquée par cette culture, mais aussi par les déchets résultant de la manufacture des produits du tabac ; l’usage des techniques marketing les plus perverses afin de faire fumer les nouvelles générations.

En ayant tout cela, et bien d’autres choses encore, à l’esprit, les efforts de cette industrie pour se présenter comme responsable et agissante pour la planète et l’amélioration du sort des populations apparaîtront pour ce qu’ils sont : un cynisme des plus révoltants.

Comment qualifier autrement des cigarettes fabriquées avec du « tabac bio » (sic) ou l’introduction de filtres « biodégradables » (re-sic), sans oublier la vaste fumisterie des cendriers jetables censés être éco-responsables ?

Ce cynisme, nous en avons encore eu une illustration tragique récemment. Le 26 janvier dernier, les médias ont en effet annoncé le décès d’Eric Lawson, suite à une pénible maladie liée au tabac.

Qui était cette victime, parmi tant d’autres, du fléau du tabac ? Il s’agissait de l’un de ces fameux cow-boys, incarnations publicitaires d’une célèbre marque de tabac, destinés à associer le tabagisme et l’idéal de l’homme libre, courageux et viril.

Cette nouvelle, qui aurait pu passer inaperçue, a inspiré les créatifs de l’agence BDDP, toujours aussi motivés par une cause qui leur tient à coeur. Ils ont imaginé une campagne, à l’humour très noir, pour dénoncer, une fois de plus, les agissements de l’industrie du tabac :

« N’oubliez pas, l’industrie du tabac tue même ses icônes ! » « Ne vous faites pas rouler par la cigarette... »

Poser une question

 Dernières questions

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echangez sur notre forum
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle