Actualités

Éditorial

Enfin !

Les ventes du tabac baissent, enfin, fortement. En conjuguant hausses répétées de la taxation et des prix, mise en place du paquet neutre, mois sans tabac, meilleure prise en charge de l’aide à l’arrêt, la consommation de tabac a commencé nettement à décliner.

Grâce au volontarisme des pouvoirs publics, étayé et préparé par tant d’années de mobilisation et de combat de la société civile, les ventes de tabac ont baissé, l’an dernier, de 9,3 %. Cette réduction des ventes est en cohérence avec les enquêtes de Santé publique France qui attestent également une baisse du tabagisme.( (voir communiqué)

Parmi tous ces facteurs, le plus déterminant est sans doute l’augmentation du prix des produits du tabac. Ce n’est pas une surprise, tant les études scientifiques que les expériences étrangères le démontraient amplement. Pourtant, pendant de nombreuses années, nous avons dû batailler sans succès sur ce terrain. Un subtil mélange d’immobilisme fiscal et de hausses trop faibles, pour produire un effet sur les fumeurs, avait fait repartir les chiffres de prévalence tabagique à la hausse. Marisol Touraine elle-même, qui avait obtenu de haute lutte le paquet neutre et dont nous avons souvent loué la détermination, n’avait pas réussi sous la précédente mandature à renverser cette politique néfaste.

Le candidat Macron s’étant engagé pour le paquet à 10 euros, Agnès Buzyn a eu les coudées plus franches et a agi décisivement sur le terrain fiscal, poursuivant et amplifiant l’effort sur les autres plans. Ce n’est pas alors que nous récoltons enfin les premiers fruits qu’il faut baisser la garde. Très habilement, les cigarettiers surfent en effet sur la vague du mouvement des « Gilets jaunes » pour demander un moratoire sur les prix du tabac !

Nous espérons que les pouvoirs publics ne céderont pas à ce discours hypocrite d’industriels, qui prétendent se soucier du pouvoir d’achat, alors que parmi leurs cibles prioritaires figurent précisément les personnes les plus précaires, dont ils aggravent la précarité en grevant leur pouvoir d’achat.

Bonne lecture,

Poser une question

 Dernières questions

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle