Editorial

Fumer au sein de son domicile, une pratique encore courante.

A rebours de l'extension croissante de l'interdiction de fumer dans l'espace public ainsi que dans les espaces privés à usage collectif, les Français continuent de fumer chez eux.

Un sondage déployé par Opinionway pour « DNF-Pour un monde zéro tabac » révèle ainsi que pour 47% des Français, fumer est « autorisé » dans au moins un lieu de leur espace privé.

Au domicile, l'interdiction de fumer ne repose pas sur la loi mais bien sur les règles établies par les habitants du foyer. Le sondage nous permet, en quelque sorte, une exploration de cette règlementation « maison ».

Il apparaît alors que près de la moitié des foyers autorisent de fumer au sein de l'espace privatif. L'intensité de l'exposition à la fumée de tabac y est alors importante : lorsque fumer est autorisé à l'intérieur du domicile, le tabagisme y est quotidien dans 7 cas sur 10.

Il est important de noter que si près d'un foyer sur deux autorise la cigarette, cette règle ne correspond pas forcément à la présence d'un fumeur. Parmi les sondés, 31% déclarent un fumeur à domicile, qu'il s'agisse d'eux-mêmes ou d'un autre habitant du domicile. Cela signifie probablement que l'autorisation de fumer dans les foyers non-fumeurs s'applique aux invités. Au bout du compte, la cigarette est encore tolérée dans un contexte de sociabilité : le chemin vers la dénormalisation du tabac est encore long.

Les bénéfices de l'interdiction du tabac dans les espaces privés à usage collectif pourraient être largement contrebalancés par l'exposition à la fumée à domicile -par extension dans l'ensemble des espaces à usage privatif. Une étude publiée en 2010 montre que l'interdiction de fumer dans les lieux publics produit des effets plus importants chez les enfants et jeunes de 3 à 19 ans qui ne sont pas exposés au tabagisme à la maison que sur ceux qui sont exposés à la fumée de tabac à domicile.

Il faut également remarquer une forte recrudescence des plaintes pour pollution tabagique entre voisins d'immeubles et particulièrement lorsque le climat incite à ouvrir les fenêtres.

Bonne lecture,

Actualités

Domicile

Administrations

Restaurants

Cafés - tabacs

Cliniques et hôpitaux

Entreprises

Transports

Étrangers

Sport - loisirs - culture

Questions sur la loi

Conformément à la loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant auprès de DNF par Internet en écrivant à webmaster@dnf.asso.fr ou par courrier, 13 rue d'Uzès - 75002 PARIS. Pour vous désabonner, cliquez sur le lien suivant : {LINKS}.