Editorial

Journée mondiale sans tabac 2018 : tabac et cardiopathies

Chaque année, le 31 mai, c'est la Journée mondiale sans tabac.
C'est toujours l'occasion, tant pour l'OMS que les Etats ou la société civile, de souligner les risques, sanitaires et autres, associés au tabagisme.
C'est toujours aussi le moment pour mettre en lumière et défendre les politiques publiques efficaces, basées sur les acquis de la science, pour réduire la consommation de tabac.

Cette année, ce sont les maladies cardiovasculaires qui seront au centre de la future journée mondiale. Trop souvent encore associé, dans l'opinion ou même dans les médias, sous le prisme quasiment exclusif du cancer, le tabagisme a en effet un rôle majeur sur la santé cardiovasculaire. Les accidents vasculaires cérébraux, les cardiopathies et autres maladies cardiovasculaires constituent la première cause de décès dans le monde. L'infarctus du myocarde est désormais, par exemple, responsable de 18% des décès féminins dans le monde, une hausse qui n'est pas sans lien avec la montée de la prévalence tabagique chez les femmes. On estime qu'environ 12 % des cardiopathies sont dues au tabagisme. Ce dernier constitue ainsi la deuxième cause principale de maladie cardiovasculaire, après l'hypertension artérielle.

Le thème ainsi retenu pour la journée mondiale est donc un aspect essentiel de ce fléau mondial, le tabagisme, une épidémie industrielle mondiale causant la mort prématurée de sept millions de personnes chaque année. Un fléau qui touche aussi les non-fumeurs, puisque 900 000 d'entre eux meurent annuellement de leur exposition à la fumée des autres. Ce sont les pays les plus fragiles qui sont les plus touchés, puisque 80% des fumeurs vivent dans les pays les moins développés.

Face à un enjeu aussi déterminant pour notre planète, la santé, le développement, les inégalités, la journée mondiale permet de rappeler que les solutions sont connues. L'OMS, qui est maître d'oeuvre de cette journée, a défini le programme MPOWER pour contrer efficacement le tabac.

Les mesures MPOWER sont les suivantes :
o Monitor : surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention ;
o Protect : protéger la population contre la fumée du tabac en instaurant une interdiction totale de fumer dans les espaces publics fermés, les lieux de travail et les transports publics ;
o Offer : offrir une aide à ceux qui veulent arrêter le tabac, comprenant un soutien gratuit à l'échelle de la population, y compris des conseils fournis par des personnels de santé et un service téléphonique national gratuit ;
o Warn : mettre en garde contre les méfaits du tabagisme, par l'adoption du conditionnement neutre/standard et/ou des mises en garde sanitaires illustrées de grande taille sur tous les conditionnements de tabac, et le lancement de campagnes médiatiques efficaces pour avertir le grand public des dangers de la consommation de tabac et du tabagisme passif ;
o Enforce : mettre en oeuvre une interdiction totale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage ;
o Raise : augmenter les taxes sur le tabac et les rendre moins abordables.

Sur ce dernier point, DNF se félicite des hausses de prix entrées en vigueur le 1er mars. Fruits de la politique fiscale ambitieuse du Gouvernement, elles sont la première étape d'une série d'augmentations à venir.

DNF espère que le prochain Programme National de Réduction du Tabagisme (PNRT) 2 couvrira les autres aspects du programme de l'OMS MPOWER.
C'est indispensable pour que le Coeur soit moins touché par les ravages du tabagisme.
C'est indispensable pour atteindre, enfin, une première génération sans tabac.
Puisse cette journée mondiale sans tabac contribuer à insuffler l'ambition nécessaire aux décideurs tant mondiaux que nationaux.

Bonne lecture,

Actualités

Boutiques - banques - etc.

Discothèques - salles de danse

Restaurants

Cafés - tabacs

Domicile

Questions sur la loi

Établissements scolaires

Entreprises

Transports

Autres formes d'enseignement

Hôtels

Conformément à la loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant auprès de DNF par Internet en écrivant à webmaster@dnf.asso.fr ou par courrier, 13 rue d'Uzès - 75002 PARIS. Pour vous désabonner, cliquez sur le lien suivant : {LINKS}.