• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 2190 | 2205 | 2220 | 2235 | 2250 | 2265 | 2280 | 2295 | 2310 ... 4980
Voir l'ensemble des questions

Une secrétaire de la direction du travail m’a même dit que c’était pas grave Imprimer la question

Bonjour,

J’ai envoyé un courrier a la médecine du travail et la direction du travail pour le tabagisme que je subis dans l’entreprise où je suis.

Par téléphone, la médecine du travail m’a dit que c’était l’affaire de la direction du travail et l’inspection du travail m’ a dit l’inverse ; donc personne ne veut rien faire.

Une secrétaire de la direction du travail m’a même dit que c’était pas grave.

Que faire ?

Réponse :

Ne connaissant pas les termes du courrier que vous avez adressé à la médecine du travail, il nous est difficile de commenter leur réaction puis celle de l’inspection du travail. Elles nous paraissent cependant totalement anormales.

Si l’infraction vous parait indiscutable au regard du code de la santé publique, vous pouvez indifféremment :

  • déposer une plainte auprès du procureur de la République, en n’omettant pas de relater vos déboires par le détail.
  • demander, avec le même souci du détail, au ministre du travail, Xavier Bertrand, d’intervenir auprès de ses agents.
  • Confier votre dossier à DNF, 5 Passage Thiéré - 75011 Paris.

Par souci d’efficacité, n’entreprenez pas plusieurs de ces démarches à la fois et ne le faites qu’après avoir reçu une réponse écrite de l’inspection du travail. Si vous ne la possédez pas actuellement, expédiez à nouveau votre courrier en recommandé avec accusé de réception. Un refus de vous répondre dans un délai correct aura la même valeur qu’une réponse sibylline.

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle