• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 2070 | 2085 | 2100 | 2115 | 2130 | 2145 | 2160 | 2175 | 2190 ... 4950
Voir l'ensemble des questions

Une étude américaine démontre que le tabagisme passif du narguilé n’existe pas. Qu’en pensez-vous ?  Imprimer la question

Une étude américaine démontre que le tabagisme passif du narguilé n’existe pas. Qu’en pensez-vous ?
Réponse :

Pour une étude qui prouverait ce que vous dites, cinquante prouveront le contraire. Aussi n’entrerons-nous pas dans ces querelles d’experts.

Par contre, notre expérience nous permet d’affirmer très clairement

  1. que le taux de pollution par particules fines est 10 fois plus élevé dans les bars à chicha que dans la rue sur laquelle ouvre ce type d’établissement ;
  2. que le taux de monoxyde de carbone (gaz mortel) est plus élevé dans ces bars que sur le périphérique parisien aux heures d’affluence.
  3. que, dans des appartements mal isolés qui se trouvent au dessus de ces établissements, le taux de particules fines est 5 fois plus élevé que dans la rue.

Il s’agit là de prises de mesures effectuées par les bénévoles de DNF à la demande de particuliers incommodés par ce que l’on peut difficilement appeler autrement que tabagisme passif. En effet, le tabagisme passif ne se mesure pas uniquement en termes de mortalité ou de morbidité, mais avant tout par la gêne qu’il procure, gêne qui entraine toujours des problèmes de santé (céphalées, toux, irritation des yeux, etc.) qui mènent parfois à la mort.

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle