• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 ... 5010
Voir l'ensemble des questions

Tabac dans les lycées : Je demande la démission du ministre de l’Education Nationale  Imprimer la question

Bonsoir,

Je demande le départ du Ministre de l’Education nationale et des poursuites judiciaires contre tous les proviseurs qui auront autorisés les zones fumeurs dans les écoles. Je souhaite aussi que l’ancien gouvernement soit poursuivi pour sa très mauvaise politique étrangère qui nous a mis dans cette insécurité d’attaque terroriste permanente.

J’ai trop vu de dégradations physiques et psychiques sur la santé des jeunes causées par le tabac au milieu d’adultes corrupteurs dans un lycée.

Pensez-vous qu’un jour ces vœux pourraient être réalisés ?

Salutations cordiales.

Réponse :

L’ensemble des associations de lutte contre le tabac a salué la fermeté de Matignon dès lundi dernier 4 septembre, à l’issue d’une réunion interministérielle entre le Premier ministre Édouard Philippe, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, et le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, au terme de laquelle il a été décidé de ne pas assouplir le Décret du 15 novembre 2006 relatif à l’interdiction de fumer dans l’enceinte des collèges et des lycées.

Ce projet de mesure, pris au prétexte de la protection contre le terrorisme, ne répond absolument pas à l’objectif de protection des élèves. Il met en péril la santé des jeunes lycéens et il est en totale incohérence avec l’objectif d’une génération non-fumeur affichée par le gouvernement qui a décidé de renforcer le Programme National de Lutte contre le Tabagisme d’une « génération sans tabac d’ici l’horizon 2030 ».

Le syndicat des personnels de direction de l’Education Nationale qui est une nouvelle fois à l’origine de cette initiative pernicieuse semble plus préoccupé par la liberté individuelle de fumer des enseignants et des élèves que par l’avenir de 200.000 élèves qui rentrent chaque année dans le tabagisme et parmi lesquels on sait que 73.000 en mourront prématurément et dans des conditions peu enviables.

Sources :

OMS : Le tabagisme sujet de préoccupation majeure pour la santé des enfants dans le monde : http://www.who.int/bulletin/volumes...

GA  MK 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle