• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 1125 | 1140 | 1155 | 1170 | 1185 | 1200 | 1215 | 1230 | 1245 ... 5490
Voir l'ensemble des questions

Pourquoi y a-t-il débat sur l’interdiction ou non, de la e-cigarette dans les lieux publics... ? Imprimer la question

Bonjour,

Je suis fumeur, et depuis peu \« vapoteur\ ».

Je vous avoue mon incompréhension concernant son usage dans les lieux publics. Il me semble en effet avoir lu à plusieurs reprises sur votre site que la Loi Evin l’interdit comme tout produit destiné à être fumé. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi dans ce cas, il y a ce débat sur l’interdiction ou non, de la e-cigarette dans les lieux publics... ?

Merci d’avance pour vos éclaircissements.

Réponse :

L’article L.3511-7 du code de la santé publique [1] interdit de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif. S’il ne fait aucun doute sur le fait que la cigarette est fumée, un doute subsiste cependant sur l’emploi du verbe « fumer » concernant la cigarette électronique. La ministre de la santé a donc souhaité demander au Conseil d’État son avis avant l’éventuelle promulgation d’un décret qui interdirait également la consommation de la cigarette électronique dans ces lieux.

Fort judicieusement, les e-fumeurs tentent donc de créer un néologisme pour échapper à l’interdiction de fumer au prétexte qu’ils vapoteraient, faisant remarquer que la définition du verbe transitif « fumer » implique une combustion. Il reste donc au Conseil d’État à se prononcer sur le fait que l’acte de fumer concerne ou non l’e-cigarette et sur le choix de la définition restrictive du verbe fumer. La forme de l’objet, l’exhalation de fumée et même souvent la LED qui simule la combustion de l’e-cigarette pourraient plaider en faveur de cette assimilation.

Par contre, et sans attendre cette décision, il ne fait aucun doute que, dès l’instant où il y a production de fumée, celui qui laisse e-fumer dans un lieu affecté à un usage collectif dont il a la responsabilité contrevient à l’article R3.512-2 3° du code de la santé publique [2] tant cette pratique revêt les apparences de l’acte de fumer.

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle