• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 840 | 855 | 870 | 885 | 900 | 915 | 930 | 945 | 960 ... 4920
Voir l'ensemble des questions

On fume sur le quai, à la porte du train voire à l’entrée des voitures...  Imprimer la question

Bonsoir,

Dans les gares parisiennes, notamment à la Gare de Lyon, je constate qu’enfin la SNCF met en place une signalétique visuelle (par écran) et auditive concernant l’interdiction de fumer sur toute la longueur du quai (en évoquant une nouvelle réglementation)... Connaissez vous les raisons de cette évolution ?

Par contre, dans les faits la situation s’aggrave de jour en jour : le nombre de fumeurs ne baissant pas, les fumeurs fumant sur le quai sont de plus en plus nombreux. Cela devient insupportable notamment le soir où l’on doit traverser cette fumée et attendre le départ dans le train, les fenêtres ouvertes.

Ce qui est remarquable, c’est qu’en raison du laxisme total, les fumeurs retrouvent leurs automatismes inconscients : on fume sur le quai, à la porte du train voire à l’entrée des voitures... Mais surtout, certains n’arrivent plus à attendre d’’être arrivés sur le quai et commencent à sortir machinalement leur cigarette dans les couloirs et escaliers d’accès...

Que faire ?

Réponse :

On doit se réjouir que les conseils apportés par DNF aient pu porter leurs fruits en incitant les voyageurs à manifester leur mécontentement auprès de la direction de la SNCF. On doit, par contre, regretter l’apathie de la population non fumeuse qui semble se résigner à subir la dictature « tabacophile » qui reprend insidieusement et progressivement tous les bastions qu’elle avait dû céder depuis 2007.

Une station balnéaire très réputée dispose d’un front de mer de plus d’un kilomètre occupé par des cafés et restaurants avec terrasses donnant sur un bassin très réputé, lui aussi. Il est, à ce jour, strictement impossible de consommer une boisson ou de prendre un repas sans être incommodé par la fumée d’un voisin fumeur, à moins d’accepter d’être enfermé, tout seul, au fond de l’établissement surchauffé. Les vacanciers, très majoritairement non-fumeurs, acceptent sans sourciller ce genre de dictature imposée par des commerçants irresponsables. DNF ne pourra pas, à elle seule, mener un combat qui ne soit pas légitimé par la réprobation de ces vacanciers. Il en va de même des voyageurs qui sont importunés chaque jour et de plus en plus par la fumée de tabac.

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle