• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 2880 | 2895 | 2910 | 2925 | 2940 | 2955 | 2970 | 2985 | 3000 ... 5490
Voir l'ensemble des questions

Les cafetiers attendent les non-fumeurs Imprimer la question

Comment se fait-il que la fréquentation des cafés diminue alors que la population non fumeuse devrait largement compenser la diminution de fréquentation des fumeurs ?
Réponse :

Aucune enquête sérieuse, à ce jour, ne permet de confirmer une baisse ou une hausse de la fréquentation. Si l’on se réfère aux enquêtes de terrain de nos adhérents, il y aurait une légère chute moyenne de chiffre d’affaire très diversement constatée.

En effet, certains cafetiers se plaignent de pertes considérables pendant que d’autres constatent une légère chute sans conséquences notables au moment du café du matin et de l’apéritif. D’autres encore témoignent d’un contentement certain lié à l’augmentation de leur chiffre d’affaire et à la qualité de vie nouvelle.

Les expériences étrangères concordent toutes dans le sens d’une légère chute pendant 6 mois puis d’une remontée persistante qui leur permet, après un an, de retrouver le volume d’affaire d’origine mais dans une courbe ascendante alors qu’elle était immuablement descendante depuis 10 ans.

Quant au pourquoi de cette éventuelle chute, il tient à plusieurs facteurs :

  1. Les non-fumeurs ne changeront d’attitude vis-à-vis des cafés que progressivement
  2. On n’attire pas les non-fumeurs en les rendant responsables de toutes les vicissitudes des cafetiers
  3. « On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre ». Un minimum d’efforts est quelquefois nécessaire pour, par exemple, éviter le caractère repoussant de certains établissements aux murs et plafonds jaunis par la fumée.

Les cafetiers seraient surement plus crédibles et plus écoutés s’ils demandaient des aides pour cette modernisation plutôt qu’en tentant, par l’agitation, de faire revenir sur une loi qui, nous le pensons, ne sera jamais remise en question dans ses principes fondateurs.

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle