• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 1170 | 1185 | 1200 | 1215 | 1230 | 1245 | 1260 | 1275 | 1290 ... 5040
Voir l'ensemble des questions

Le trafic illicite du tabac est-t-il consèquence des augmentations des prix ?  Imprimer la question

Pourquoi votre puissant lobby ne cesse-il de géner la population en encourageant la démagogie, l’augmentation sans cesse du prix du tabac et la précarisation d’entreprises frontalières qui perdent leurs clients. Tout cela favorise le trafic illicite.

Vous rendez-vous compte de la responsabilité que vous avez en ce domaine.

Cordialement.

Réponse :

Notre responsabilité en tant qu’association reconnue de mission d’utilité publique est justement de ne pas laisser les arguments des multinationales, condamnées en justice dans plusieurs pays par de divers agissements à l’encontre de la loi et tirant lucre et profit de la vente d’un produit qui tue 6 millions de personnes dans le monde chaque année, s’installer comme des vérités irréfutables dans l’esprit des Français ni de leurs responsables politiques.

Nous demandons une augmentation des taxes sur le tabac, ce qui ne nous a pas été accordé par le gouvernement depuis 2003 : les prix ont augmenté soit par la décision de l’industrie de faire plus de bénéfices, soit par la décision du gouvernement d’obtenir plus de recettes fiscales, et non pas dans un but de santé publique, c’est-à-dire, de donner à certains fumeurs une motivation supplémentaire pour arrêter, et d’empêcher que les plus jeunes ne puissent acheter trop facilement des cigarettes.

Les bureaux de tabac reçoivent de l’état, dans le cadre du contrat d’avenir, une aide annuelle leur permettant d’amortir les effets des achats transfrontaliers, achats qui ne sont pas tous illicites car la loi autorise des achats hors frontières dans des quantités limitées. En la matière, il serait plus conséquent, en vue de garantir des revenus plus stables aux membres de cette profession, de plaider pour une homogénéisation de taxes au niveau de l’Europe en soutenant DNF qui œuvre dans ce sens.

Enfin, il n’est pas exact de prétendre que le trafic illicite soit une conséquence exclusive et systématique des élévations de prix du tabac. Dans des pays ayant des prix très bas comme la Lituanie, la contrebande représente plus de 40% des ventes, alors que dans des pays où le tabac est plus cherc comme la Norvège, le commerce illicite est quasi nul. Le problème du trafic illicite est le problème du dispositif légal existant, pauvre en outils de dissuasion et aussi, de la capacité que possède ou pas l’Etat de contrôler ce qui rentre à l’intérieur de son territoire.

MAC 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle