Le tabac et les jeunes Imprimer l'article

Le tabac et les jeunes

L’industrie du tabac a tout intérêt à séduire les plus jeunes : - plus l’on fume tôt, plus on est dépendant. Ainsi 40 % des fumeurs de moins de 25 ans sont dépendants. - Ils remplaceront les fumeurs d’aujourd’hui qui décèderont à 50 % des suites d’une maladie liée à leur consommation de tabac. Ils assureront donc les bénéfices de demain pour l’industrie.

L’adolescence est un période importante où les jeunes se cherchent et construisent leur personnalité. Encore trop souvent, la cigarette représente un moyen pour eux de s’affranchir de l’autorité et de rentrer dans l’âge adulte. Elle permet parfois de s’intégrer à un groupe où les meneurs fument.

Le travail préalable sur l’estime de soi est donc particulièrement important. Un enfant bien dans ses baskets et qui s’aime sera moins enclin à commencer le tabagisme.

Les fabricants sont toujours à la recherche de nouveaux produits pour attirer les jeunes. Dernièrement, les cigarettes bonbons ont permis de capter les adolescents. En étudiant le succès des pré-mix, les boissons alcoolisées très sucrées,les industriels ont décidé de transposer la recette à succès sur leurs cigarettes ! Aromatisées à la vanille ou au chocolat, ces cigarettes très sucrées couvraient le goût âpres du tabac qui peut dégoûter certains. Malheureusement, le succès fut immédiat et des millions de jeunes sont entrés dans le tabagisme par ce biais. En effet, les effets psychoactifs de la nicotine engendrent très rapidement une dépendance.

Les acteurs de la lutte contre le tabagisme ont également très vite compris que les efforts devaient être tournés vers les jeunes pour contrer la stratégie de l’industrie.

- Dé-normaliser le tabac est une priorité. Changer l’image valorisante et glamour du tabac est d’une importance capitale.

- Prévenir des dangers du tabagisme même si l’argument sanitaire a peu d’effet sur les plus jeunes qui ne se sentent pas concernés par la maladie et la mort. Ainsi les campagnes de communication des jeunes doivent jouer sur d’autres aspects (dépendance, piège, manipulation de l’industrie...)

Certaines associations comme la Fédération Française de la cardiologie ou Classes Non Fumeurs jouent un rôle important dans les établissements scolaires en organisant des concours fédérateurs dans les classes.

Documentations et bonnes adresses

Livret Je fume si je veux !

Aider les ados à ne pas fumer

Site Jamais la première cigarette

Site de Classes Non Fumeurs

Site de l’OMS

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echangez sur notre forum
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle