• DNF vous permet de poser vos questions en ligne et d’obtenir une réponse personnalisée dans un délai très bref.
  • Vous posez une question concernant un problème lié au tabac dans un lieu déterminé et notre équipe d’experts répond à votre interrogation et/ou vous conseille sur les démarches à suivre.

 

Questions-réponses

0 ... 1425 | 1440 | 1455 | 1470 | 1485 | 1500 | 1515 | 1530 | 1545 ... 4920
Voir l'ensemble des questions

Je suis comédien et travaille actuellement sur la création d’une pièce de théâtre. L’un des acteurs doit lors d’une scène fumer une cigarette. Imprimer la question

Je suis comédien et travaille actuellement sur la création d’une pièce de théâtre. L’un des acteurs doit lors d’une scène fumer une cigarette. Quelle solution puis-je trouver puisque la vraie cigarette est interdite dans les lieux publics ?

Dans votre réponse du 14/03/2010 vous parlez de « nombreuses solutions »

Or, les cigarettes dites NTB que l’on trouvait en pharmacie pour arrêter de fumer son désormais interdites, idem pour les Beedees.

La cigarette électronique que vous préconisez n’a en terme de visuel rien à voir avec une cigarette traditionnelle et est de fait inutilisable dans un spectacle.

Dans le soucis de respecter la loi et de ne pas porter atteinte à la santé de mon public, (étant moi-même non fumeur) je souhaite trouver une solution rapidement.

Merci d’avance de votre réponse.

Réponse :

Une des différences fondamentales entre cinéma et théâtre est le souci de vérité jusque dans le détail pour le premier et la « représentation théâtrale » pour le second, ce que le petit Larousse traduit par « Qui donne dans l’exagération, qui vise à l’effet ; artificiel, forcé. »

Il n’est donc nullement nécessaire de fumer une vraie cigarette pour conférer à l’acteur le statut de fumeur. Sortir une vraie cigarette (en évitant une présentation ostentatoire de la marque qui figure sur le paquet dont on l’extrait), la mettre à la bouche, faire semblant de l’allumer puis la porter normalement ou compulsivement à la bouche suffit à dessiner un personnage dont on souhaite que le spectateur le prenne pour un fumeur. Un bon acteur peut même se contenter de mimer ces gestes sans aucun objet, il sera tout autant crédible.

Pour les scènes où un acteur brandit un pistolet et tire sur un autre acteur, le réalisme devrait-il aussi être de rigueur ? Et pour les paires de claques, les sceaux d’eau versés sur la tête, les chutes, les brulures, ..., faudrait-il aussi imaginer que l’acteur doive les subir avec le réalisme que vous demandez au tabagisme ?

GA 

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle