Actualités

Éditorial

Six Français sur 10 sont gênés par la fumée de tabac en terrasse. A quand les terrasses sans tabac ?

Dans un sondage Omnibus Opinion Way réalisé du 29 au 31 mai 2019, les Français ont pu s’exprimer sur la protection contre le tabagisme dans les lieux à usage collectif. Ils disent majoritairement leur volonté d’être mieux protégés, notamment aux terrasses des cafés et des restaurants.

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, « DNF-ZéroTabac » révélait la première phase de l’enquête effectuée par Opinion Way. 73% des Français étaient favorables à une extension de l’interdiction de fumer dans des lieux publics comme les abords des écoles ou les terrasses. Un résultat sans surprise, confortant les nombreux témoignages recueillis dans notre site internet www.dnf.asso.fr . Les Français sont gênés par la fumée de tabac, ont compris le danger du tabagisme passif et veulent être vraiment protégés.

La question des terrasses sans tabac refait naturellement surface durant la période estivale. Faut-il légiférer sur ces espaces extérieurs ? Dans un sondage omnibus OpinionWay pour DNF Zérotabac mené en du 29 au 31 mai 2019, les Français ouvrent le débat : 61 % se disent gênés par la fumée de tabac en terrasse. Ces chiffres démontrent parfaitement le paradoxe des terrasses de restaurant qui autorisent généralement les fumeurs alors que plus de la moitié de la population s’en trouve incommodée.

Les professionnels de la restauration ont tout intérêt à entendre les désirs de leur clientèle afin de comprendre le manque à gagner causé par le tabagisme. En effet, 52% des sondés indiquent qu’ils iraient plus souvent en terrasse si celle-ci était non-fumeur : une terrasse sans tabac représente alors une véritable opportunité économique. Ils sont même 62% en région parisienne à annoncer qu’ils s’installeraient plus souvent en terrasses si celles-ci étaient non-fumeurs. Parmi ceux-ci, les familles sont bien évidemment très représentées (61%). La jeune génération affirme également que la fumée peut constituer une véritable incitation négative (61% des 24-35 ans).

La demande est bien là, et certains restaurateurs l’ont bien compris. Le Pavé, bistrot situé rue des Lombards à Paris, privilégie le sans-tabac pour l’une de ses terrasses. C’est sans aucun regret que le responsable de l’établissement dresse le bilan de ce choix.

En mars 2017, Marisol Touraine, alors ministre de la Santé, avait lancé le premier guide collaboratif de terrasses sans tabac. Depuis, l’idée a fait son chemin et certains restaurateurs ont relevé le défi pour mieux répondre à leur clientèle.

Bonne lecture,

Poser une question

 Dernières questions

  • Faites un don
  • Rejoindre DNF
  • Echanger sur Facebook
  • Espace presse
  • Inscription à la lettre bimensuelle